• Aliaé

Transcription du Hors-Série n°1

"Mersul cu uratul" - une tradition roumaine du Nouvel An


"Bonjour Alice. Merci de m'avoir proposé de parler des coutumes et traditions hivernales de mon pays natal, la Roumanie. L'une des traditions que j'aime et que nous pratiquons encore aujourd'hui consiste à faire des vœux pour la nouvelle année. Cette tradition est pratiquée surtout par les enfants et a lieu le soir de réveillon. Les enfants doivent apprendre un texte qui consiste en des vœux en vers. Ensuite, ils vont de maison en maison, même à des inconnus, pour réciter et interpréter ces vœux. Ces vœux en vers se distinguent d'une simple poésie car ils portent sur la relation de l'homme avec la nature. De plus, les vers sont prononcés avec vigueur et sont accompagnés de cloches. Ils doivent être interprétés à haute voix pour éloigner les mauvais esprits. Quant aux hôtes, ils remercient les enfants, leur invitent à revenir l'année prochaine et les récompensent avec des sucreries et de l'argent. On dit que pour ceux qui n'ouvrent pas leurs portes pour recevoir les vœux s'annonce une mauvaise année. Dans certaines régions de Roumanie, comme en Bucovine, d'où je viens, cette coutume peut prendre une autre forme où les vœux sont accompagnés de danses, de costumes et d'instruments traditionnels. L'une d'entre elles est la danse de l'ours, qui est une petite scénette, pratiquée par les jeunes dans les cours des hôtes. Cette coutume est un rituel qui met en scène la mort et la renaissance de l’ours pour symboliser la nouvelle année. Ce rituel aurait des origines très anciennes remontant au temps des Géto-Daces qui considéraient l’ours comme un animal sacré. Malheureusement, les enfants et les jeunes sont de moins en moins nombreux à participer à cette joyeuse coutume, mais elle est toujours présente dans les villages."

5 vues0 commentaire